AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | .
 

 La rencontre [PV Naki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joker

avatar

♠ Paroles : 33

MessageSujet: La rencontre [PV Naki]   Mer 24 Avr - 17:40

 
La Rencontre


 


A
llongé sur ma couchette, je regardais le plafond, tout en pensant à des choses comme la mort, mais, on s'en fout de ça. Des pas résonnèrent dans le couloir et s'arrêtèrent juste devant ma cellule. Je tournai la tête vers la grille et souris de toutes mes dents jaunes. Le gardien ouvrit la grille et me fit signe de venir.

« Dépêche-toi j'ai pas que ça à foutre ! T'as rendez-vous chez le psy. »

Je ne bougeai pas. Il poussa un profond soupir et rentra dans ma cellule. Le garde m'attrapa violemment par le bras et me tira de ma couchette. Je ris tellement fort que je dus surement lui péter un tympan. Tant pis pour lui. Le gardien me releva, m'attacha les mains derrière le dos puis me tira hors de la cellule. Après avoir descendu je sais pas combien de marches, le garde s'arrêta enfin devant une porte. Il ouvrit la porte et me poussa dedans. La salle était très grande, mais mal meublée. Il y avait des fauteuils trouées et quelques cadres sur les murs, mais rien de plus. Le garde m'ordonna de m'asseoir. Je pris place dans un des fauteuil et attendit.

Soudain, la porte s'ouvrit et un autre garde poussa une jeune fille dans la salle. Elle avait les cheveux en pétard et ne devait pas avoir plus de seize ans. Je la regardai et souris de toutes mes dents. Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu de femmes. D'ailleurs, pour son âge, elle avait une poitrine très provocante à mon goût. Mon regard se posa dessus et je ne cessai de sourire. Elle me sourit aussi et s'assit sur le fauteuil à côté de moi. Mon regard n'avait pas quitter sa poitrine. D'habitude, mon regard de psychopathe pervers effrayait tout le monde, mais là, pas de réaction.

Un grand silence s'introduit dans la pièce, ce qui me fit rire. Je poussai un cri de sorcière, comme à mon habitude. Je sentis tous les regards se poser sur moi.

« C'est pour ça que je vais chez le psy non ? Alors me regardez pas comme ça !»

Crédit: Cali' in Libre Graph


Ich bin Schnappi das Kleine Krokodil :
 

# Joker, Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candys-flood.creerforums.fr
Naki Pheles

avatar

♠ Paroles : 86

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Mer 24 Avr - 18:44


La Rencontre





C
omme à mon habitude, je rêvassais, assise dos au mur. De quoi rêvassais-je? Tout simplement d'un corps mutilé par une hache avec "ce certain liquide" qui s'en échappe. Quoi de mieux? J'entendis des pas lourds dans le couloir, devenant de plus en plus fort. Ils s'arrêtèrent devant ma cellule et ouvrit brusquement la porte :

« Hey la môme! Bouge tes fesses, t'as rendez-vous chez le psy! »

Je le regarda d'un air blasé, puis finalement, je réussis à me mettre sur mes deux pieds. Je m'approcha de lui et, d'un mouvement brusque, il me prit par le bras et me mit les menottes. Je tenta de le mordre mais en vain, ce gars est trop puissant pour l'instant, vaux mieux que je le laisse encore un peu mariner. il me poussa avec le manche de sa matraque pour que j'avance. je lui jeta un air mécontent, mais il n'en tint pas compte et continua ses coups barbares.

Nous arrivons enfin devant une porte. Il l'ouvrit et me jeta dedans, comme si j'étais un vulgaire chien. Je remis une de mes mèches rebelles derrière mon oreille tout en scrutant la salle. C'était la première fois que je venais dans ce trou, mais il m'avait déjà l'air familier. Je vis un homme assit près d'un fauteuil libre. Je senti son regard se poser sur moi, et mes joues se teintèrent de rouges, je ne savais même pas pourquoi. Je lui fis un grand sourire, ensanglanté du sang de mes lèvres, et m'assis à ses côtés. Un silence lourd s'installa dans la pièce, quand soudain, mon voisin se mit à rire d'une voix incontrôlable, puis tous les regards se posèrent sur lui.

« C'est pour ça que je vais chez le psy non ? Alors me regardez pas comme ça !»

Je détourna ma vue de lui et étouffa un petit rire, ce qui l'attira. Il me prit par l'épaule et me fit tourner pour l'avoir dans mon champ de vision. Il approcha son visage à quelques millimètres du miens, l'air mécontent.

« Qu'est-ce qui te fait rire comme ça ?»

Je bégayais, je ne savais pas pourquoi, mais je ressentais un sentiment bizarre, qui m'enserrais la poitrine. Ce n'était pas la peur, non, car ça n'a pas le même effet, ni le stresse, ça fait trop mal.

« Non rien, je... je pensais à autre chose !»

Il se recula, puis sourit encore de toutes ses dents. Ce sourire me rappelait quelqu'un, peut-être Jeff, mais il est mort... à quoi bon repenser au passé. Je soupira longuement puis m'étala de tout mon dos sur le dossier du fauteuil, blasée. Je ferma les yeux, en attendant mon tour, et en écoutant ce que ces adultes pouvaient bien se dire.
Crédit: Cali' in Libre Graph


ABSENCE : 7 Octobre - 14 Octobre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maki--ko.skyrock.com
Joker

avatar

♠ Paroles : 33

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Mer 24 Avr - 19:20

 
La Rencontre


 


L
a fillette qui attendait à côté de moi détourna la tête et lâcha un petit rire. Je l'attrapa par l'épaule et la fit pivoter jusqu'à ce que son regard se pose dans le mien. J'approchai mon visage tout près du sien et murmurai, d'un air agacé :

« Qu'est-ce qui te fais rire comme ça ? »

Je pouvais sentir son souffle chaud caresser mon visage.

« Non rien, je... je pensais à autre chose ! »

Elle bégayais et paressait mal-à-l'aise. Je ne savais pas pourquoi elle s'était retrouvé là, mis-à-part le sang autour de la bouche et une tête de zombie, elle ne semblait pas avoir le profil d'une meurtrière. Et puis de toute façon, on peut se retrouver ici pour n'importe quelle raison ! Un petit meurtre dans un avion, et pouf ! Tu te retrouves à Haken Gefängnis. On y rentre comme dans un moulin.

Je décollai mon visage du sien et souris, une fois de plus, de toutes mes dents. Elle poussa un long soupir et s'affala au fond de son fauteuil, puis ferma les yeux. En ayant marre d'attendre, je me levai d'un coup et m'approchai de la porte. Je posai ma main sur la poignée mais un garde me sauta dessus et me tira violemment les bras derrière le dos. Il attacha mes mains et fit exprès de bien serrer les menottes. Puis, sortit sa matraque et la fit danser devant mes yeux, d'une manière de dire qu'il pouvait s'en servir à tous moments. Le garde m'attrapa par le coude et me balança sur un des fauteuils. Je le regardais pendant un petit moment et sortit ma phrase fétiche, un regard sadique au coin des yeux :

« Why so serious ? »

Crédit: Cali' in Libre Graph


Ich bin Schnappi das Kleine Krokodil :
 

# Joker, Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candys-flood.creerforums.fr
Naki Pheles

avatar

♠ Paroles : 86

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Mer 24 Avr - 19:45


La Rencontre





J
'entendis l'homme à côté de moi se lever, d'un pas blasé. J'ouvris les yeux et vis un garde se jeter sur lui. Je fronça les sourcils d'incompréhension, et regarda les menottes prendre prise sur les poignet du vieux, qui ne poussa aucun gémissement. Il sortit sa matraque et la fit danser devant ses yeux, l'air de dire qu'il pouvait l'utiliser à tout moment. Il le jeta sur un fauteuil, près du miens, et le papi le fixa un petit moment et lui sortit une phrase américaine :

« Why so serious ? »

Je le regarda un petit moment avant de me tourner vers lui, un air curieux sur le visage. Je me mordis encore la lèvre inférieure. Il posa finalement son regard sur moi. Il avait vraiment un don pour me mettre mal-à-l'aise ce vieux!

« Tu... es américain ? »

Il me sourit de ses dents jaunes et me regardait à présent avec un air bizarre, que je connais que trop peu. Il hocha positivement de la tête puis me fixa dans les yeux.

« Et ça te dérange, gamine ? »

Je lui fis des gros yeux. les rougeurs s'accentuèrent encore, quand je sentis que le regard du plus vieux était descendu. je m'assis correctement sur mon fauteuil et regarda le plafond. Je sentais encore le regard de mon voisin, je soupira longuement une seconde fois, et me leva soudainement.
Je me mis en face de lui et le fixa dans les yeux.

« moi aussi, je suis Américano-russe. »
Crédit: Cali' in Libre Graph


ABSENCE : 7 Octobre - 14 Octobre



Dernière édition par Naki Pheles le Mer 24 Avr - 19:50, édité 1 fois (Raison : oublie du SO dans la première phrase xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maki--ko.skyrock.com
Joker

avatar

♠ Paroles : 33

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Mer 24 Avr - 20:24

 
La Rencontre


 


L
a gamine me posa une question tellement stupide que je répondis d'un air monotone. Sans aucune intonations dans la voie. Elle se leva et se posta devant moi, en me regardant dans les yeux, puis me dit qu'elle était aussi Américaine. Le garde s'approcha de moi et poussa violemment la fillette, qui essaya de le mordre, sans succès. Avec méfiance, il m'enleva mes menottes. Je massai mes poignets endoloris par ces foutues menottes et poussai un long soupir. Une fois de plus, la gamine se tourna vers moi, et me demanda :

« Elles viennent d'où tes... tes cicatrices ? »

Je la fixai d'un regard noir, me levai et la regardai droit dans les yeux.

« Tu es nerveuse ? C'est les cicatrices ? Tu veux savoir à qui je les dois ? Viens par ici ! Regarde-moi. Mon père était un ivrogne et un sadique. Un soir, alors qu'il est plus toc toc que d'habitude, maman chope le couteau de cuisine pour se défendre. Il n'apprécie pas, il n'apprécie pas du tout. Ensuite, moi, regardant, il lui enfonce le couteau dans un immense éclat de rire. Et il se tourne vers moi et il dit : "Pourquoi cet air si sérieux ?" Il s'approche avec sa lame : "Pourquoi cet air si sérieux ?" Il m'enfonce la lame dans la bouche : "Il faut mettre un petit sourire sur ce visage !" Mais maintenant je vois le bon côté, je peux sourire en permanence ! »

Elle me fixait d'un air étonné, mais, cela n'avait pas l'air de la choqué plus que ça. Soudain, une envie me pris. Je l'attrapai par le col et la soulevai de son fauteuil, puis, rapprochai son visage du mien. Avec le bout de mon doigt, je lui montrai l'immense cicatrice autour de ma bouche. Alors que j'allais parler, le garde se jeta sur moi, une fois de plus. Mais cette fois, il sortit sa matraque et me donna un grand coup dans le dos. Je fus obligé de lâcher ma proie. J'avais connu bien pire et sur le coup, je n'avais plié que le genou. Je me redressai, me tournai vers le gardien qui avait toujours sa matraque en main et lui adressai un regard noir accompagné d'un sourire sadique.

Je me tournai lentement vers la gamine, qui avait repris sa place. Puis, mon regard se posai sur la petite table au milieu de la salle. Des magazines et des crayons étaient posés dessus. J'attrapai un crayon dans ma main et le fit danser entre mes doigts. Ça me rappelai le petit tour de magie que j'avais joué à un homme de main. J'hésitai à le faire au garde, mais je me ravisai, ça serait pour plus tard, si il me frappe une nouvelle fois avec sa matraque.

Crédit: Cali' in Libre Graph


Ich bin Schnappi das Kleine Krokodil :
 

# Joker, Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candys-flood.creerforums.fr
Naki Pheles

avatar

♠ Paroles : 86

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Jeu 25 Avr - 11:39

Naki Pheles a écrit:

La Rencontre





J
'étais en face de lui, quand je sentis une main me pousser par derrière. Je fis volte-face et tenta de mordre le garde, c'est qu'il commençait sérieusement à m'agacer celui-là! Ce même gardien enleva les menottes du vieux, avec méfiance, qui se massa les poignets endoloris et poussa un long soupir. Je me retourna vers lui et lui demanda :

« Elles viennent d'où tes... tes cicatrices ? »

Il me jeta un regard noir, se leva et me fixa dans les yeux.

« Tu es nerveuse ? C'est les cicatrices ? Tu veux savoir à qui je les dois ? Viens par ici ! Regarde-moi. Mon père était un ivrogne et un sadique. Un soir, alors qu'il est plus toc toc que d'habitude, maman chope le couteau de cuisine pour se défendre. Il n'apprécie pas, il n'apprécie pas du tout. Ensuite, moi, regardant, il lui enfonce le couteau dans un immense éclat de rire. Et il se tourne vers moi et il dit : "Pourquoi cet air si sérieux ?" Il s'approche avec sa lame : "Pourquoi cet air si sérieux ?" Il m'enfonce la lame dans la bouche : "Il faut mettre un petit sourire sur ce visage !" Mais maintenant je vois le bon côté, je peux sourire en permanence ! »

Je le regarda, d'un air étonné, mais son histoire n'était pas choquante non plus. Soudain, il m'attrapa par le col de mon Tee-shirt et me souleva, puis rapprocha mon visage du sien. Avec son doigt, il me montra l'énorme cicatrice qu'il avait autour de la bouche, il était comme Jeff d'un côté... Sauf que ce vieux n'avait pas les yeux brûlés et rouges. Il se mit à ouvrir la bouche pour parler, quand le garde se jeta sur lui, avec sa matraque. Il le frappa dans le dos, ce qui le fit lâcher prise. Il ne plia qu'un genou, se redressa et se tourna vers le garde qui avait encore sa matraque en main, et lui adressa un regard noir et un sourire sadique.

Il se retourna vers moi, qui avait repris ma place, puis vers la petite table, au milieu de la pièce. Dessus, il y avait des magazines et des crayons, il en prit un et le fit tournoyer entre ses doigts. Je me leva à mon tour, quand une douleur au ventre s'interposa. Je me remis sur mon fauteuil en vitesse et massa mon ventre. Le vieux me regarda et haussa un sourcil.

« T'es enceinte ? »

A ce moment là, je le fixa droit dans les yeux, puis me mis à rigoler à gorge déployée. Je m'arrêta et lui envoya un regard sadiquement féroce, quand mon sourire malsain fit son apparition.

« Non... J'ai juste un peu faim! »

Un garde s'approcha de moi et tenta de m’attraper par le bras, mais ce fut une erreur. Je saisis son bras à pleine bouche et arracha la chair qui le recouvrait. Il hurla de douleur tandis que je ricanais de bien-être. Un second garde s'approcha de moi, tentant de me mettre un coup de matraque, que j’esquive de justesse. Je poussa un grognement, en même temps que je m'assis comme un chien sur le fauteuil.

Crédit: Cali' in Libre Graph


ABSENCE : 7 Octobre - 14 Octobre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maki--ko.skyrock.com
Joker

avatar

♠ Paroles : 33

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Mer 22 Mai - 20:05

 
Titre de votre RP.


 


L
a gamine se tordit sur son siège en se tenant le ventre. Dans ma tête, je rigolais, ça me rappelais l'expression de la souffrance qui apparaissaient sur le visage de mes victimes. Mais là, je ne lui avais rien fait, appart quelques p'tits trucs de rien du tout. Elle n'avait pas peur de moi, et, vu sa tête, je pense que c'est tout à fait normal. Je m'adressai à elle en fronçant un sourcil.

- T'es enceinte ?

Ben on sait jamais, peut-être qu'elle a fait une rencontre avec quelqu'un et qu'il la violer. Cette idée partit de suite de mon esprit. Qui serait assez fou pour la violer ? Appart moi bien sur..., pensais-je. Ma question la fit rire à gorge déployée. Après s'être calmé, elle me répondit, avec toujours cet air sur d'elle dans les yeux.

- Non... J'ai juste un peu faim !

Le garde, pour aucune raison valable s'approcha d'elle et essaya de l'attraper. Ce fut une grossière erreur puisqu'elle planta ses dents dans son bras et en arracha la chair. Il poussa un cri de douleur. Le deuxième garde s'approcha aussi d'elle avec sa matraque et voulut lui porter un coup à la tête mais elle l'évita de justesse, pour finalement se rasseoir sagement sur son fauteuil. Je ne pus m'empêcher de sourire. Cette petite avait vraiment un problème, tout comme moi d'ailleurs. Puis, comme pour ré-engager la discussion, je lança au garde blessé.

- Tu pourrais essayer de connecter les deux neurones qu'il te reste quand même. T'en prendre à elle alors que tu sais très bien qu'elle a faim. Grossière erreur mon gars.

Sur le moment, le garde ne réagit pas, mais c'est son collègue qui approcha de moi, matraque en main. Je me levai d'un coup et me mit juste devant lui. Je devais faire une dizaine de centimètre de plus que lui. Le gardien leva sa matraque au dessus de ma tête et, avec ma main, je la stoppai. Mon regard avait l'air de dire : Attend, on peut parler... Il baissa donc sa matraque. Soudain, je me rendis compte que j'avais toujours le crayon en main. Cette fois, c'était la bonne, et puis ça fait tellement longtemps que j'avais pas fait ce petit tour de magie. Je fis tournoyer le crayon entre mes doigts et m'approcha du garde.

- Regardez tous bien, je vais faire un tour de magie, en m'adressant à toute la salle, puis, en m'adressant au garde, Tu le vois le crayon là ? Et bien tient toi bien, je vais le faire disparaître !

Perplexe, la gamine et les deux gardes me regardaient l'air de dire que j'étais complètement fou et que je n'y arriverai jamais. Et bien pourtant, j'avais mon petit secret. Je pris fermement le crayon entre mes doigts et l'enfonça dans la tête du garde.

- Taadaa ! Il a disparu !!

Un sourire sadique illumina mon visage et je fixai le sang qui coulait du crâne du gardien. La p'tite avait l'air contente du tour de magie, la victime, un peu moins. Sa figure était figé par une expression de douleur. J'ai enfin pu retrouver ce plaisir que j'avais perdu. Comme ça m'avait soulager ! Le deuxième garde accourut vers son collège et prit son pouls. En apercevant la mine toute triste du gardien, je compris que l'autre était mort. Youpi ! Et un de moins !
Crédit: Cali' in Libre Graph


Ich bin Schnappi das Kleine Krokodil :
 

# Joker, Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candys-flood.creerforums.fr
Naki Pheles

avatar

♠ Paroles : 86

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Jeu 23 Mai - 15:04

Joker a écrit:
 
La Rencontre


 


L
e vieux ne put s'empêcher de rire à mon acte. Je fis tout de même un sourire en coin, étant donné, que c'était la première fois que quelqu'un agissait comme ça. Puis, je le vis tourner la tête vers ma victime, comme pour taper la causette.

- Tu pourrais essayer de connecter les deux neurones qu'il te reste quand même. T'en prendre à elle alors que tu sais très bien qu'elle a faim. Grossière erreur mon gars.

Il ne réagit pas, mais son camarade, lui, s'approcha de ce personnage mystérieux, la matraque en main. Cette fameuse personne se releva, elle faisait au moins dix centimètres de plus que le garde, qui leva sa matraque, signe qu'il allait frapper. Cependant, la main blanchâtre stoppa l'acte. L'homme baissa sa matraque et fixa le géant. Je remarqua d'un coup, que ce dernier tenait toujours ce stupide crayon en main, qu'il fit désormais tournoyer. Il s'adressa à la salle, comme quoi, il allait faire un tour de magie. Moi qui ait toujours adoré ça, je rua mon regard sur le nouveau magicien.

-Tu le vois le crayon là ? Fit-il en s'adressant maintenant au garde, Et bien tient toi bien, je vais le faire disparaître !

Je fus surpris et perplexe à la fois, comment pouvait-il faire disparaitre ce crayon, il est fou? Mais bon, après tout, c'est un magicien. je sentis une étincelle dans les yeux du garde quand le grand homme lui enfonça le crayon dans la tête.

- Taadaa ! Il a disparu !!

Mon visage s'émerveilla et mes mains applaudirent d'elles mêmes. Le gardien par contre, était beaucoup moins enthousiaste, c'est normal, les grandes personnes ne peuvent pas savoir ce qui enchante les enfant. Je déteste vraiment les adultes, exceptés les magiciens.

- Bravo! J'ai adoré! Mais...

C'est alors que mes yeux laissèrent des larmes couler. Je ramena mes genoux à ma poitrine et les enlaça de mes bras fins et maigres. Mes cheveux retombaient sur ma figure, déformée déjà à cause de mon petit manège, puis à cause de l'émotion. Je sentis le regard du garde se poser sur moi.

-Pourquoi tu chiales?

C'est alors que mon ventre fit un bruit.

-J'ai... J'ai encore.... J'ai encore f-faim!

Je me leva alors et me mis en direction du garde, qui pointa sa matraque vers moi, en signe de défensive. Malheur pour lui, je mangeais tout et n'importe quoi, sa matraque de métal finie dans ma bouche, à l'état de bouillie. Sa mine désorientée affichait un état de peur, d'envie soudaine de partir. Mes larmes encore chaudes, continuaient de valser sur mon visage de zombie. je pris le poignet du garde, quand un prisonnier quelconque me fit signe d'arrêter. Je refusa et me prit soudainement un coup sur la tête, m’assommant à moitié.
Crédit: Cali' in Libre Graph


ABSENCE : 7 Octobre - 14 Octobre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maki--ko.skyrock.com
Joker

avatar

♠ Paroles : 33

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Mar 12 Nov - 19:03

 

Le Nouveau.


 


L

a gamine m'applaudit très bruyamment. Elle avait des sortes "d'étoiles dans les yeux" comme la plupart des gens le disent. Décidément, je l'appréciais de plus en plus. Même si elle n'était pas très agréable à regarder, quelque chose me plaisait chez elle. Enfin bref, on s'en fout. La petite commença une phrase, mais ne la termina pas. Elle fondit en larme. Le gardien lui demanda alors ce qu'elle avait, et elle lui répondit qu'elle avait encore faim. Un grand sourire illumina mon visage. Je savais qu'il allait encore se passer quelque chose d'excitant, j'attendais ce moment avec impatience.

La gamine se dirigea alors vers le garde, qui brandit sa matraque en signe de défense. Elle avait vraiment l'air d'avoir faim... Elle attrapa la matraque en fer et la réduit à l'état de bouillie, avec ses dents. Oui c'est officiel, j'adore cette enfant. Alors que je riais à en pleurer, je vis la gamine s'effondrer au sol. Derrière elle, une ombre massive et noire. Je me levai de mon fauteuil, m'approchai de l'ombre, et vis un garde. Que je n'avais jamais vu d'ailleurs, surement un petit nouveau. Ohohoh celui-là je vais lui réserver deux trois petites choses. Après avoir réfléchi quelques secondes, j'enjambai le corps de la fillette et m'approchai du garde.

- Oh mais t'es nouveau toi non ? Tu vas voir tu vas bien te plaire parmi nous. Mais enlève moi cet air sérieux de ton joli visage. Je préférerais voir plutôt cette expression...

J'attrapai le garde par les cheveux, même si il faisait une tête de plus que moi, je le maîtrisai facilement. Je m'approchai de la petite table basse et lui cognai violemment le crâne sur le coin plusieurs fois. Le sang coulait de sa tête, et moi, je riais sadiquement, en attendant que ma victime se vide de son sang.

- Ah, voilà qui est mieux !

Je le tenais toujours, puis, au bout d'un moment, je le lâchai au sol. J'allai m'asseoir sur un des fauteuils pourris, quand je scrutai la pièce.

Plusieurs gardes gisaient au sol. Un avec un crayon planté dans le crâne, un autre avec le bras complètement déchiqueté par cette folle et un autre avec un trou dans la tête, qui n'était d'ailleurs, pas encore mort. Sur le fauteuil en face de moi, un homme, assez grand et musclé, qui regardait le spectacle sans dire un mot. Je me demandai ce qu'il avait bien pu faire... Puis, à moitié assommée, la gamine, qui se relevait péniblement. Je me levai et me dirigeai vers elle.

- Alors ? Pas trop secouée ?

La fillette leva la tête pour me regarder dans les yeux. Je ne détachai pas mon regard de ses yeux rouges. Je n'étais pas décidé à baisser mon regard. Quand soudain, sa voix brisa le silence qui s'était installé dans la pièce.

- ...
Crédit: Cali' in Libre Graph


Ich bin Schnappi das Kleine Krokodil :
 

# Joker, Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candys-flood.creerforums.fr
Naki Pheles

avatar

♠ Paroles : 86

MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   Mer 13 Nov - 17:00



Le Nouveau





J

e me fis soudainement assommer par quelque chose. Je sentais une présence derrière moi, pas de doute, c'est un adulte qui m'a frappé. Je m'écrasa au sol, les yeux à moitié ouverts, je pouvais voir ce qui se passait, sans trop bouger. Je vis le vieux passer par-dessus moi, sans m'écraser, se rapprochant du garde.

- Oh mais t'es nouveau toi non ? Tu vas voir tu vas bien te plaire parmi nous. Mais enlève moi cet air sérieux de ton joli visage. Je préférerais voir plutôt cette expression...


Il attrapa le garde par sa tignasse, malgré la différence de taille, et s'approcha de la petite table et lui cogna la tête sur le bout pointu plusieurs fois. Je voyais mon liquide rouge préféré sortir de sa tête, tandis que le grand monsieur riait très fort.

- Ah voilà qui est mieux !

Il le lâcha, puis alla s'asseoir dans son fauteuil. Je pu voir les autres gardes amochés, un avec le crayon dans la tête, un autre avec le bras perdu et l'autre avec un trou dans la tête, toujours pas mort d'ailleurs. Il y avait aussi un monsieur très grand et très musclé... qui était-ce ? J'ai l'impression de le connaître, ou pas.
Je me leva, difficilement à cause du choc, et vis le vieux venir vers moi.

- Alors ? Pas trop secouée ?

Je leva les yeux vers lui et planta mon regard dans le sien. Un grand moment de silence se fit sentir, aucun de nous deux ne voulait baisser les yeux, quand je pris la parole, à moitié assommée.

- Oui ça va... C'est douloureux mais... ça va...

Il me regardait toujours, puis sourit, en allant se rasseoir. Je me dirigea à quatre pattes sur mon siège, et lança un regard noir au garde à qui j'avais mangé la matraque. Il baissa les yeux, décidément les gardes sont tous nuls dans cette pièce.
Je jeta un œil sur mon voisin, et constata qu'il ne faisait plus rien, d'amusant ou de bruyant. Alors j’eus une idée. Et si moi aussi je faisais un tour de magie ? Ce sera facile, comment faire disparaître un garde en une minute chrono. Il est quatorze heures vingt-meuf, j'ai tout mon temps.

- Eh le vieux... moi aussi je fais de la magie ! Je peux faire disparaître un garde... en une minute !

Il haussa un sourcil. Comme quoi, il n'y a pas que les magiciens qui peuvent jouer des tours, les enfants aussi ! Je couru vers ma cible, le garde de tout à l'heure, et me mit à le dévorer de part en part. Le reste tenta de m'interpeller, mais j'esquivais leurs coups à chaque fois.
Ayant fini de manger le garde, je jeta un coup d'œil à l'heure et vit que j'avais respecté mon timing, il était pile quatorze heures et demi. Je me tourna vers le magicien vert.

- Tadaaaaa !


Je fis un de mes plus beaux et douloureux sourire et ris instinctivement.
Crédit: Cali' in Libre Graph


ABSENCE : 7 Octobre - 14 Octobre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maki--ko.skyrock.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La rencontre [PV Naki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rencontre [PV Naki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mur mort, vocabulaire japonais et interrogation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H. GEFÄNGNIS. ::  :: • Salles administratives •-